Balades à vélo - cycling routes

Balades à vélo - cycling routes

...

Circuit des fontaines - Fountains in the village

Circuit des fontaines - Fountains in the village

...

Cabaret - November

Cabaret - November

...

Soirées d'été - Summers nights

Soirées d'été - Summers nights

...

Architecture - Architectural remains

Architecture - Architectural remains

...

L'étang du Moulin Neuf - The fishing pond

L'étang du Moulin Neuf - The fishing pond

...

Salon de printemps AubiZ'Art - Spring Art Fair

Salon de printemps AubiZ'Art - Spring Art Fair

...

Oliveraie aubignanaise - Local olive grove

Oliveraie aubignanaise - Local olive grove

...

Le Mont Ventoux - Giant of Provence

Le Mont Ventoux - Giant of Provence

...

Marché du samedi  - Weekly saturday market

Marché du samedi - Weekly saturday market

...

Marché de Noël - Christmas Market

Marché de Noël - Christmas Market

...

Des paysages hauts en couleurs - Amazing landscapes

Des paysages hauts en couleurs - Amazing landscapes

...

À travers les vignes - Through vineyards

À travers les vignes - Through vineyards

...

Une ligne ferroviaire d’intérêt local

Par la loi du 12 juillet 1865, des lignes de chemin de fer d’intérêt local sont créées ; parmi elles, la ligne reliant l’Isle-sur-Sorgue à Orange, qui traverse les territoires d’Aubignan et de Loriol.
Les deux communes sont alors fort intéressées par la construction d’une gare, ce qui explique que la station, inaugurée en 1894, se trouve à mi-chemin entre les deux agglomérations. La ligne dont elle dépend double le PLM (ligne Paris-Lyon-Méditerranée) en reliant tous les grands marchés du Vaucluse, donnant ainsi à Carpentras le rôle de plaque tournante de l’économie locale. L’exportation de la garance puis des primeurs, après la chute du cours de cette dernière, devient possible, tandis que l’importation des produits du nord (charbon, fer, fonte, bois, articles manufacturés) est facilitée.
De plus, l’apparition de trains à grande vitesse, spécialement pour les marchandises, suscite la naissance d’industries locales (papeteries, scieries de pierre, fabriques d’huile et de produits chimiques). En outre, grâce au chemin de fer, Aubignan peut exporter massivement ses plants de vigne greffés durant toute la première moitié du XXe siècle.

Malgré cela, la ligne est de moins en moins rentable. D’une part, les transports de voyageurs et de marchandises exigent des aménagements différents ; d’autre part, à partir des années 1930, la concurrence des compagnies de cars fait rage. Après la seconde guerre mondiale, les petites gares de l’arrière-pays carpentrassien déclinent et la gare d’Aubignan-Loriol ferme en 1974, malgré les protestations des maires des deux communes concernées.

Aujourd'hui, l'ancienne ligne est en cours de transformation en voie verte, deux tranches de travaux permettent déjà l'accès aux cyclistes, pousettes, personnes à mobilité réduite entre les gares de Jonquières et d'Aubignan-Loriol.

L’accès à la gare se fait par un pont-cage métallique de 38 mètres qui enjambe la rivière de la Mède. Le bâtiment principal est tout à fait représentatif des constructions standardisées de l’époque, avec ses trois travées et sa marquise (auvent en charpente de fer) couverte de bois. Il en va de même pour l’abri qui lui fait face, de l’autre côté de la voie, et qui est encadré d’une lampisterie (lieu de conservation des lampes à huile) et d’une huilerie.
Plus étonnante est la halle de bois d’où l’on chargeait facilement les marchandises grâce à un ingénieux système de plaques tournantes permettant de faire pivoter les wagons. Ce dispositif imposant rend bien compte de l’ancienne importance du trafic de la gare. Suivre cette voie désaffectée, que traverse le canal de Carpentras par deux ponts-aqueducs, permet aujourd’hui de découvrir la campagne environnante.

Le 2 juin 2016, le lieu a servit d'accueil pour la conférence de presse officielle de l'étape 2016 du Tour de France. À cette même occasion, la voie verte "Via Venaissia" inaugurait la réalisation du deuxième tronçon de cette voie verte, dont les aménagements futurs permettront de rejoindre Carpentras.

Fiche cyclotourisme "Via Venaissia"